Plan Régional d’Actions 2009-2014

Plan Régional d'Actions pour les Chiroptères (PRAC) 2009-2014

Historique

Un premier Plan national de Restauration des Chiroptères a été conduit sur la période 1999-2003 par le Ministère en charge de l’environnement et la C.P.E.P.E.S.C. Franche-Comté, avec la participation du réseau de chiroptérologues. Il a été évalué en 2005 en vue de sa reconduction, et en 2007, le ministère en charge de l’environnement a souhaité qu’un second plan soit rédigé, afin de conserver, voire restaurer, les populations de chauves-souris vivant en France métropolitaine. En 2008, la SFEPM a rédigé, d’après un cahier des charges élaboré par la Direction de la Nature et des Paysages, le second Plan de Restauration des Chiroptères en France métropolitaine (PRC II) pour la période 2009-2013.

A la différence d’autres plans d’actions, celui sur les chiroptères est consacré à l’ensemble des espèces, soit 34 actuellement en France métropolitaine et 27 en Midi-Pyrénées.

Une déclinaison au niveau régional

La première action du plan prévoit de décliner le plan national en plans régionaux d’actions pour les chiroptères. Ces plans doivent suivre la même trame que le plan national, intégrant les actions nationales qui y sont décrites, auxquelles s’ajoutent des actions spécifiques aux enjeux régionaux. Ainsi, les actions sont définies selon trois grands axes de travail :

protéger un réseau de gîtes favorables aux chiroptères, pour garantir la conservation des populations sur le long terme,

améliorer les connaissances, car les connaissances actuelles des espèces sont hétérogènes mais cependant indispensables à la mise en place d’actions de conservation efficaces,

informer et sensibiliser, afin de promouvoir une participation active à la préservation des chauves-souris.

En Midi-Pyrénées, la DREAL Midi-Pyrénées pilote du Plan Régional a chargé le CEN Midi-Pyrénées de rédiger le document.

Un comité de pilotage (CoPil) régional a été constitué pour la rédaction du plan d’actions, comprenant : collectivités territoriales, établissements publics, services de l’Etat dont la DRIRE, la Direction Interdépartementale des Routes Sud-ouest, la DRJS, la DDAE 09, l’ONF, le CRPF, l’ONCFS, … mais également d’autres acteurs tels que le Comité Régional de Spéléologie, l’association Nature Midi-Pyrénées, la SFEPM…

Le CoPil s’est réuni à deux reprises en 2008 pour suivre l’avancée de cette déclinaison régionale et en valider son contenu. Ce document a également été validé par le CSRPN lors de la session plénière en 2009.

Les actions

20 actions ont été retenues au total pour la région : 15 actions déclinées des actions nationales et adaptées au contexte régional et 5 actions nouvelles pour répondre à des problématiques régionales.

La mise en œuvre de ce plan régional d’actions s’étale sur la période 2009–2013. Elle repose sur une bonne collaboration entre les différents services de l’État, les établissements publics, les collectivités locales et les partenaires associatifs et à une animation du Plan, confiée par la DREAL Midi-Pyrénées au CEN Midi-Pyrénées.

Le Comité de Pilotage a été élargi pour l’animation du Plan à des partenaires tels que les Parcs Naturels Régionaux, le Parc National des Pyrénées, les Conseils Généraux, rassemblant en tout une vingtaine de structures.