Travaux de gestion

Connaitre Protéger Gérer Valoriser

Les travaux de gestion du CEN Midi-Pyrénées

3K3Q5043

Les travaux de gestion, qu'est ce que c'est ?

Acteur de la protection de la biodiversité à travers ses missions, le CEN MP est devenu depuis 30 ans un intervenant majeur en matière de diagnostics écologiques et de gestion conservatoire du patrimoine naturel régional.
Association loi 1901, le CEN MP contribue à préserver la biodiversité de la région par l’étude et la mise en œuvre d’une gestion écologique des milieux naturels.
Le conservatoire emploie une vingtaine de salariés spécialistes de la faune, de la flore, des habitats naturels, des systèmes d’information géographique, de la gestion de bases de données et d’une équipe de terrain : le pôle gestion.
Cette multi-disciplinarité permet de couvrir l’ensemble des champs d’activités du Conservatoire à travers 4 fondements :

Connaître : analyser les milieux naturels et comprendre leur fonctionnement par des études et des inventaires scientifiques.

Protéger : protéger par la maîtrise foncière ou d’usage les sites naturels remarquables.

Gérer : élaborer et mettre en œuvre des plans de gestion définissant les opérations de restauration et d’entretien nécessaires au maintien de la biodiversité.

Valoriser : valoriser le patrimoine naturel, sensibiliser les populations et les acteurs des territoires par des actions de communication, d’éducation à l’environnement et la conception de supports pédagogiques (panneaux, livrets-guides…).

Les travaux de gestion : pourquoi ?

Le bon sens au service des enjeux

Autrefois, l’espace rural géré par une agriculture de moindre échelle accompagnait par son bon sens les cycles naturels. L’activité humaine, quant à elle, maintenait les milieux ouverts avec son panel d’habitats et de cortèges associés à travers les travaux des champs.
Dans le contexte actuel de déprise et d’intensification agricole, le Conservatoire s’intéresse particulièrement au maintien de ces espaces riches en biodiversité que sont les prairies, les pelouses, les zones humides…

Reproduire les pratiques

Fauches tardives, entretien des haies, taille des arbres en têtard, entretien de mares et points d’eau, désempierrage, fauche des mégaphorbiaie, gestion des zones humides, remontage des murettes de pierres sèches, autant d’actions qui étaient réalisées par les agriculteurs.
Il nous paraissait donc important d’associer à notre fonction un professionnalisme adapté
En effet, nos sensibilités respectives nous ont amenées à dessiner des orientations techniques, tant pour le respect des enjeux que pour l’image et la relation avec les agriculteurs et les acteurs locaux.
Le pôle gestion a donc fait des choix matériels et s’est acquitté de méthodologies d’interventions, afin que notre engagement sur le terrain conforte notre professionnalisme.

Les travaux de gestion : par qui?

Erwan Glemarec

Erwan s’est forgé une compétence auprès des Espaces du Littoral de Bretagne, relayée par une solide expérience en Belgique chez Natagora. Il est depuis 2011 un brillant technicien dans la gestion des sites au CEN MP. Perfectionniste, engagé dans la protection de la nature, Erwan est l’initiateur du pôle gestion.

Franck Gaulard

Arrivé en 2014 pour étoffer l’équipe de gestion des sites, les compétences de Franck correspondent plus à un profil agricole.
Ancien entrepreneur de travaux agricoles et forestiers en traction animale, il est animé, en plus de sa sensibilité à la biodiversité, par le travail avec les animaux.

Du plan de gestion aux travaux sur sites

Un plan de gestion est un document qui défini les enjeux et les objectifs de gestion d’un espace naturel protégé ou d‘un espace géré de manière différenciée. Sa validité est de 5 ans.

Ce document comprend :
– Une description et une analyse de l’état initial (contexte social, historique, humain et écologique avec inventaires des espèces animales et végétales).
– Une évaluation de la valeur patrimoniale (hiérarchisation des enjeux et définition des objectifs de gestion).
– Une programmation des opérations de gestion et des modalités d’évaluation du plan.

A l’issu de la rédaction de ce document, un conseil scientifique se réuni pour valider les propositions de gestion associées aux enjeux.

Les travaux de gestion : les grandes étapes

Phase de restauration

La phase de restauration est une intervention forte qui modifie l’habitat d’un site.

Des travaux de bucheronnage, de débroussaillage et d’exportation de la biomasse sont alors initiés soit pour éviter la fermeture du milieu, soit pour donner une dynamique biologique à des secteurs à enjeux. Cette phase est pratiquée principalement l’hiver hors période de nidification et peut être maintenue dans le temps afin de stabiliser la végétation (3 ans de coupes successives sont parfois nécessaires pour épuiser les ligneux).

Phase de gestion de conservation

Ce sont les travaux d’entretien récurrents avec des cycles (intervention annuelle ou avec une rotation tous les 2 à 3 ans) différents selon la nature des interventions : taille des arbres en têtard, fauche des prairies ou des pelouses, entretien des fossés, entretien de mares …

Aménagement pastoraux

Le CEN de Midi-Pyrénées possède 2 troupeaux de vaches Highland répartis, le premier dans les Monts Lacaune (81) et le second sur le plateau de Lamnemezan (65). La gestion des animaux est quant à elle en partie sous traitée par des agriculteurs locaux, pour qui les soins aux animaux représentent une source de revenu et un complément d’activité.

Le CEN MP est cependant propriétaire des animaux et des installations pastorales nécessaires aux besoins de l’élevage (parc de contention et clôtures High tensil). Le pâturage a un objectif de gestion des zones humides. Les animaux répartis en saison estivale dans les tourbières des Monts Lacaune et sur celle de Lamnemezan agissent sur le milieu en limitant la reprise des ligneux grâce à leur action de pâturage (lutte contre la colonisation arbustive et la fermeture du milieu).

Pour des raisons pratiques, les animaux sont regroupés dans un parc d’hivernage aménagé pour les besoins du troupeau (tunnel de stockage de foin, râteliers, mangeoires, abreuvoirs).

Une des missions du pôle gestion est d’assurer l’équipement des zones à pâturer (installation de clôture électrique et parc de contention pour le transfert des animaux) ainsi que l’entretien 2 fois par an du réseau d’électrification (débroussaillage sous les fils de clôture).

Chaque site pâturé est doté d’équipements permettant la manipulation des animaux. Utilisés pour des interventions sanitaires, ces parcs conditionnent les animaux pour leur convoyage avec confort et sécurité.

La gestion des sites en 2016, c'est :

80 sites en Midi Pyrénées

300 ha en gestion directe

10000 ha de terrains conventionnés

60 bovins Highland répartis en 2 troupeaux

 25 km de clôture débroussaillée

2,5 km de pose d’équipements pastoraux

400 jours de bénévolat encadré

La gestion des sites : quels moyens sont utilisés?

La professionnalisation du pôle gestion a très vite nécessité l’investissement en matériels thermiques performants pour mettre en œuvre les travaux de gestion. Tronçonneuses et débroussailleuses sont les outils majeurs pour ces interventions, deux véhicules apportent la mobilité indispensable au rayonnement quotidien pour les interventions sur site.

L’embauche du second technicien a modifié l’organisation précédente, car un effet exponentiel sur le plan des capacités de travail nous a amené à faire des choix techniques, pratiques et éthiques pour la gestion des sites.

Il nous paraissait évident d’aboutir à :

  • Des investissements raisonnés sur le plan financier et techniques (choix de non acquisition de broyeur, achat d’une bétaillère, acquisition d’un porte outil AEBI …).

  • Des mises en œuvres faciles des moyens de gestion(temps de déploiement , entretien d’un parc matériel,..).

  • Des outils adaptés aux enjeux (fauche avec un lamier à sections moins impactant pour l’avifaune que des systèmes avec rotor, utilisation de l’énergie animale…).

  • Un rapprochement du milieu agricole par notre savoir faire (utilisation de la traction animale, acquisition d’une bétaillère pour le transport du matériel et du bétail, performance sur les travaux de gestion et sur les techniques agricoles ,..).

Les acquis matériels du pôle gestion du CEN Midi-Pyrénées

La bétaillère acquise en 2015 grâce à un financement de l’agence de l’eau Adour-Garonne, nous offre une fonctionnalité et un volume utile pour le transport des outils mécaniques, de l’animal de trait (la mule) ainsi que du matériel nécessaire à la gestion des sites.
La gestion du troupeau de vaches nous conduit également à ventiler les animaux en période estivale sur les tourbières à pâturer. 3 à 4 vaches peuvent ainsi être transportées simultanément pour les besoins opérationnels de pâturage.
D’une charge utile de 1T5 avec un attelage pouvant tracter 2 tonnes, ce véhicule est particulièrement adapté à nos besoins.

La motofaucheuse de marque AEBI est un outil pour la fauche des milieux ouverts, également financée par l’agence de l’eau Adour-Garonne en 2015.
Equipée de 2 lames à sections d’une largeur de 1m70, elle est adaptée à une végétation exubérante, cependant, la contrainte de son utilisation est liée à l’absence d’obstacle sur les zones de fauche (souches, cailloux,..). Elle est généralement utilisée pour la phase de gestion conservatoire.

La traction animale au CEN de Midi-Pyrénées

L’embauche de Franck Gaulard dans l’équipe du CEN MP a apporté une dimension agricole au pôle gestion.
ETF & ETA en traction animale durant 10 ans, labour du vignoble Catalan avec les mulets et débardage en forêt dans les Pyrénées, la compétence de Franck Gaulard s’est très vite intégrée aux besoins du pôle gestion.

Propriétaire d’une mule dressée aux travaux agricoles, nommée « Biuleto », des harnais adaptés aux travaux, des matériels agricoles (charrettes, charrues, ..), Franck Gaulard a mis à disposition du pôle gestion l’ensemble des moyens pour œuvrer en traction animale. Depuis 2 ans, sous couvert d’une ARCP, la mule dite « Biuleto » intervient à raison de 2 à 3 jours par semaine pour la gestion des sites.